Création de contenu - Minimalisme - Productivité

Pourquoi je vis beaucoup mieux ce second confinement par rapport au premier ?

C’est un fait dont je me suis étonné aujourd’hui, au détour de mes pensées qui se perdaient alors que j’attendais le retour de ma compagne (allez lire ses articles !) des courses, dans la voiture. Je vis définitivement mieux ce second confinement que le premier.

Pourquoi ? C’est ce que je vais tenter de vous expliquer dans cet article, tout en vous apportant des éléments pour vous aider à traverser cette période.

Ma situation est différente

Pour commencer, les conditions de ce confinement sont radicalement différentes pour moi. Déjà par les règles imposées, mais également dans mon environnement.

Le lieu de confinement a changé!

Alors que je me sentais à l’étroit dans le petit appartement carolorégien de ma compagne, je suis aujourd’hui dans un environnement plus sain et moins citadin.

Je suis toujours en ville, dans un appartement. Mais je suis au rez-de-chaussée, j’ai accès à un jardin une pièce dédiée pour mon bureau, un grand séjour et surtout, un environnement infiniment plus calme.

Avoir un travail qui me plait dans un environnement qui me plait est définitivement un changement plus qu’important. Il était vital !

Mon travail est différent

Je suis en télétravail ! Contrairement à la première fois, j’ai réussi à trouver un accord avec mon employeur pour continuer le boulot.

Et comme je le disais plus haut, j’ai un espace prévu pour travailler ! Me voilà donc payé, productif, et dans un environnement que j’adore !

Un de mes plus gros problèmes lors du premier confinement était la peur financière, car le chômage COVID auquel j’avais droit était ridicule, à peu près 10 % de mes revenus habituels. Cette stabilité financière n’est donc clairement pas négligeable.

Tout ça, sans parler de divers problèmes que je pouvais rencontrer au travail. La sortie du premier confinement m’a permis de discuter avec mon employeur afin de corriger ces petits soucis qui me rongeaient au quotidien.

Avoir un travail qui me plait dans un environnement qui me plait est définitivement un changement plus qu’important. Il était vital ! De quoi me permettre de vivre ce second confinement plus sereinement.

La présence de ma compagne

La situation professionnelle de ma compagne ayant changé, elle est beaucoup plus présente que lors du dernier confinement.

Au-delà du soutien émotionnel, nous avons développé des habitudes saines, autant individuellement qu’en couple, ce qui me permet évidemment de me sentir mieux.

J’en arrive donc à la suite… Comment puis-je éventuellement vous inspirer à vivre mieux ce second confinement ?

Avant toute chose… Courage!

Tout d’abord, j’ai très bien conscience du fait que beaucoup de personnes aujourd’hui sont dans des situations compliquées.

Je me joins à votre peine, la comprends et vous souhaite sincèrement de tenir le coup, et de trouver une solution pour aller vers un mieux.

Qu’il s’agisse de problèmes financiers, de fatigue émotionnelle, ou peu importe. Il est nécessaire que nous prêtions attention en tant que société, à ceux qui se retrouvent dans une situation précaire.

Soutenons les du mieux que nous pouvons.

Cependant, si vous avez la possibilité de prendre soin de vous, alors voici quelques éléments pour alimenter votre réflexion.

Une vidéo qui m’a tenu la tête hors de l’eau

Alors que je sombrais dans les séries télé et les mauvaises habitudes alimentaires pendant le premier confinement, j’essayais cependant de rester à flot.

Un des créateurs de contenu que je suis régulièrement est Matt D’Avella. Un américain, anglophone donc.

Il a sorti une vidéo le 31 mars 2020 appelée « My New Morning Routine ». Je vous la laisse en intégrale ici, si la langue de Shakespeare ne vous effraie point.

Pour les autres, voici un condensé de la vidéo qui m’a inspiré cet article, passé par le prisme de ma propre réflexion :

Comment réussir à avoir une routine saine en confinement?

Premièrement, il est à noter que c’est tout à fait normal de ne pas réussir à s’adapter à cette situation.

Elle peut créer différents blocages, différents défis et cela met du temps à s’adapter à ces nouveaux éléments dans notre vie.

Cependant il y a quelques pistes qui peuvent vous aider

Les médias traditionnels peuvent se révéler très anxiogènes dans cette situation. On va vous parler du nombre d’hospitalisations, du nombre de morts, de faillites, des complications spectaculaires dues au COVID et AARRGHH !

Diète médiatique!

Ce champ lexical me rend déjà anxieux, rien qu’à l’écrire !

La vérité est qu’il n’est pas nécessaire d’y accorder beaucoup d’importance. Tant que vous vous tenez au courant des mesures mises en place par les autorités en place, le reste n’est que secondaire.

Tant qu’aucun de vos proches, ou vous-même n’êtes atteints du COVID, il n’y a AUCUNE raison de s’en inquiéter ! Il sera bien temps de s’enquérir de tout ça lorsque ça vous tombera dessus !

En attendant, éloignez-vous de ces sources de stress et d’anxiété, et profitez de votre cacao chaud sous un plaid, dans votre canapé, avec un bon bouquin dans les mains ! Ou peut-être pas d’ailleurs…

Grand ménage de printemps… Même en hiver!

Afin de limiter ce sentiment d’oppression qui vous guette, et de tout ce temps libre que vous avez créé en éteignant votre télévision, il est temps de faire le ménage !

Pour se sentir bien, rien ne vaut un environnement sain, et bien rangé.

Bien évidemment, ça vaut en toute circonstance. Mais il est très facile de reprendre des habitudes de jeune ado lorsque l’on est ainsi enfermé à l’intérieur, en laissant traîner les choses un peu partout par exemple.

Rangez!

Hauts les cœurs donc, et prenons le temps d’aérer, de nettoyer et de ranger tout ce qui traine.

Petite astuce, créez un système de rangement afin que chaque chose ait sa place. Ça permet de garder votre espace rangé, après que vous l’ayez parfaitement rangé !

Ne pas créer de problème est une parfaite solution à celui-ci !

Créez-vous un espace de travail

Si possible, créez-vous un espace dédié au travail. Spécialement si vous êtes en télétravail en permanence !

Même s’il est éphémère sur la table de la cuisine ou du salon, il est nécessaire de mettre en place un espace réservé à votre travail.

Il est important que votre travail n’envahisse pas l’intégralité de votre espace personnel habituel. Dans le cas contraire, vous allez rester en permanence avec votre esprit au travail.

Bien que paradoxalement, il est possible qu’il en résulte une augmentation de votre productivité à court terme, sur le long terme vous mettez définitivement en jeu votre stabilité mentale, et augmentez considérablement vos risques de burn-out.

À éviter donc.

Pourquoi je vis beaucoup mieux ce second confinement par rapport au premier ? 1

Gardez une activité physique régulière!

Que ce soit pour votre santé, votre apparence physique, ou votre productivité, il est nécessaire de garder une activité physique.

Oui, même pour votre productivité !

Le corps humain, y compris son cerveau, est prévu pour fonctionner avec un minimum d’activité physique quotidienne. Avoir un mode de vie sédentaire peut donc avoir un impact radical sur votre motivation, votre bien être et votre productivité.

Dès lors, il est important de garder un minimum d’activité physique, même si les salles de sport sont fermées. Si vous aviez l’habitude d’aller à la salle de sport… Eh bien c’est l’occasion de revoir votre workout avec ce que vous avez à la maison !

Même si ça n’est pas facile, c’est le moment d’essayer différentes sortes de routines, et d’exercices.

Si vous êtes déjà sportif, vous en savez probablement beaucoup plus que moi, mais si vous êtes néophytes, un bon début très simple pourrait être la marche, et les exercices au poids du corps.

Si vous avez besoin d’inspiration, prenez la peine d’aller remercier mon ami Kévin sur Twitter et Instagram, qui m’a transmis une véritable mine d’or (en anglais) du workout et de l’alimentation ! Darbee.com

Pour le reste, c’est à vous de voir ! L’essentiel est de faire quelque chose qui vous plait, on est pas ici pour se faire du mal, mais pour découvrir ce qui nous fait du bien, en faisant du bien à notre corps !

Essayer de prendre un peu d’air et de soleil

En parlant de faire du bien à notre corps, le soleil est également important ! C’est un peu plus un challenge que lors du premier confinement, car les jours sont plus courts et le soleil plus discret. Logique, nous sommes en hiver ! Mais essayez de prendre l’air et le soleil autant que possible.

Cela peut avoir un effet non négligeable sur votre bien être physique, et mental.

En effet, notre humeur, notre créativité, notre performance physique et mentale bénéficie de l’air frais et de la lumière du soleil ! Alors, sortez de chez vous ! Normalement, vous avez le droit, mais maintenez vos distances évidemment, et portez votre masque si vous n’avez pas la possibilité d’être dans un endroit isolé.

La règle des deux jours

Cette règle à elle seule mérite un article. Mais je vais vous en donner les principes de base ici.

  1. Fixez-vous un objectif, avec une date. Car comme le dit Manuel Diaz, un objectif sans date, c’est un rêve !
  2. Décomposer cet objectif en choses à accomplir pour l’atteindre
  3. Servez-vous du pouvoir des habitudes, en créant un programme quotidien.
  4. Vous avez le droit de ne pas respecter un point ou même plusieurs de votre programme
  5. Mais jamais plus de deux jours d’affilée.

On a tous des hauts et des bas, et il est humain de rater un jour (ou même deux) de sport, ou d’un autre chose que l’on avait pourtant définit soi-même que l’on devait accomplir tous les jours.

Cependant, la régularité est la clé de la réussite. Et pour réussir à gérer ces petits jours « sans », il faut avoir la discipline de ne pas s’accorder plus de deux jours de « repos » ou de procrastination. J’y reviendrai plus en détail prochainement

Pourquoi je vis beaucoup mieux ce second confinement par rapport au premier ? 2
“Spider-Man leaning on concrete brick while reading book” par Raj Eiamworakul – Unsplash.com

Être à l’écoute de soi-même.

Il faut bien se l’avouer, dans le contexte actuel, nous contrôlons bien peu de choses… Alors, autant s’accrocher à ce que l’on peut contrôler !

Il est temps de vous écouter ! Écouter votre corps, votre esprit. Prenez le temps de réfléchir et d’être attentif à ce que votre subconscient souhaite vous communiquer !

C’est le moment ou jamais de profiter des changements imposés par notre environnement et nos habitudes pour en construire de nouvelles, plus saines et en phase avec nous même.

Votre objectif principal : garder/retrouver la SANTÉ!

Car oui, cette période de challenge nous met face à quelque chose d’important, que l’on a pris l’habitude pour beaucoup de négliger : notre santé, ou devrais-je dire NOS santés.

Bien sûr, il y a la santé physique. Qui nous est constamment rappelée dans les médias ces jours-ci.

Cependant, on parle encore beaucoup trop peu de notre santé mentale. Bien que les choses évoluent petit à petit, je le reconnais.

On a tendance à oublier que notre objectif dans la vie, une fois la santé garantie, est d’être heureux, tout simplement. On est tellement à la poursuite d’objectifs et de possession matériels qu’on finit par en oublier le principal !

Prenez le temps de réfléchir à ce que vous étiez en train de faire avant d’être interrompu par deux fois par les confinements de 2020 ? Étiez heureux ? Épanouis ?

C’est le moment ou jamais d’appuyer sur le bouton « reset » et de repartir à 0.

Définissez ce que vous aimer, ce qui vous apporte du bonheur ainsi que la santé, et comment vous pouvez construire votre vie autour de ça.

Je crois en vous ! Vous en êtes capable ! Lancez-vous, et tout se passera bien !

À bientôt pour un prochain article.

Laisser un commentaire

Table des matières

L'auteur
Derniers articles
Suivez-moi sur les réseaux sociaux
S'inscrire à ma Newsletter

Coming soon…

Je n’envoie pas de spam et vous contact uniquement pour ce qui vous intéresse : mon contenu.