Denis Q.S

Création de contenu – Tech – Lifestyle

Comment connecter sa maison avec Apple Homekit et Amazon Alexa ?

Comment connecter sa maison avec Apple Homekit et Amazon Alexa ?

Bonjour et bienvenue à tous !

Avant toute chose, si vous venez de chez ma chère et tendre Ariane du site ArianeDéca.com, bienvenue !

Je suis la créature excentrique et carnivore qui lui sert de compagnon. Vous ne trouverez rien sur ce site concernant l’alimentation, psychologie, ou astuces sociologiques. Pour ça, je vous laisse à la plume experte d’Ariane.

Si vous ne faites pas partie de ses lecteurs, n’hésitez pas à lui rendre visite, elle est beaucoup plus productive que moi en ce moment ! Voici sa vision de la maison connectée.

Non, rien de tout ça. Sur mon site vous découvrirez plutôt du contenu sur l’organisation numérique, le minimalisme, la motivation, la création de contenu, ou des articles plus « Lifestyle » quand j’en ressens le besoin.

Mais je m’éloigne du sujet… Avant de commencer, si un service, un objet ou une application vous semble inconnu à la lecture de cet article, pas de panique : vous retrouverez une liste complète à la fin !

Pourquoi une maison connectée ?

Rentrons dans le vif du sujet ! La question se pose effectivement, pourquoi une maison connectée ?

Au début ? Par curiosité. Je suis un geek et étant encore chez mes parents, j’avais décidé d’acheter des lumières connectées Philips Hue pour répondre à une problématique toute simple : je n’avais pas d’interrupteur à proximité de mon lit, qui me permettait d’éteindre tout dans la chambre.

Ensuite ? J’ai découvert que je pouvais suivre mes cycles de sommeil avec mon smartphone, et programmer mes lampes pour simuler un lever de soleil lors de ma phase de réveil, afin d’être mieux réveillé… Ça semble stupide dis comme ça, mais ÇA MARCHE !

S’en est suivi une plongée logique pour quelqu’un de passionné par la technologie, le design, et l’immobilier en général… Laissons de côté mon historique, et plongeons dans la technique !

Notez cependant que, bien que tous les appareils réunis représentent un budget très tourd, il a été réparti sur plusieurs années d’achats. Je vous recommande de faire pareil. Chaque achat est un plaisir dont il faut profiter avant de s’habituer, et chaque étape permet de faciliter la transition ainsi que de vous permettre de réaliser si cet appareil est bien fait pour vous.

Une bonne base et plusieurs cerveaux

Avant de commencer, notons qu’il s’agit de la situation actuelle qui est susceptible d’évoluer à tout moment.

Afin d’avoir une maison connectée efficace, et non pas un cauchemar d’ergonomie, il faut commencer par quelque chose d’important : votre réseau WiFi !

Peut-être que votre box internet (SFR, Orange, Proximus…) fait office de routeur WiFi. Ne faites pas l’erreur de penser qu’il s’agit pour autant d’un appareil idéal pour couvrir votre maison.

Dans notre foyer, la box ne sert que de modem. C’est-à-dire qu’elle assure la connexion à internet via le signal que l’on récupère avec la prise téléphonique. Pour ce qui est de l’internet sans fils, notre routeur WiFi est un ensemble de Linksys Velop.

Un ensemble ? Oui. Notre surface habitable est inférieure à 100 m2, mais il nous faut malgré tout deux antennes afin d’assurer la stabilité du système. Nous avons un premier qui est relié à la Box et assure la connexion à internet, alors que le deuxième sert simplement de relais afin d’assurer une connexion optimale.

Votre réseau est au top ? Bien, nous pouvons commencer.

Apple Homekit

Pour commencer, je souhaite que la majorité de mes appareils connectés soient compatibles Apple Homekit. C’est le cas à 90 % pour l’instant.

Apple Homekit me propose la possibilité de centraliser tous mes appareils dans une seule et unique application : Maison. Ça me permet d’avoir à tout moment une carte de la situation dans la maison, que je sois en déplacement ou pas.

Étant complètement investi dans l’écosystème Apple, ça veut dire que je peux contrôler toute ma maison, sur mon smartphone (iPhone 11 Pro), ma tablette (iPad Pro 11″), mon ordinateur (MacBook Pro 15″), et même ma montre (Apple Watch Series 6).

Il est possible de passer par l’interface de l’application maison, mais aussi via Siri. Ce qui signifie que je peux également contrôler ma maison dans la voiture ! Puisqu’elle est compatible avec Apple Carplay. Mais nous verrons dans la suite que ce n’est pas forcément nécessaire aujourd’hui.

Enfin, il est nécessaire d’avoir un Homepod ou une Apple TV pour pouvoir débloquer le plein potentiel d’Homekit. L’appareil fera le rôle de concentrateur entre tous vos appareils, et c’est lui vous permettra de commander des actions à vos appareils lorsque vous n’êtes pas connecté à votre réseau WiFi.

Automatisations

Une bonne partie des automatisations de la maison sont gérées dans Apple Homekit. Mais ce n’est pas le cas de toutes. Je dois parfois me reposer sur des services tels que IFTTT ou simplement les applications créées par les constructeurs des appareils.

C’est-à-dire que je peux mettre en place une série d’actions, qui se mettront en place à une certaine heure, ou à la suite d’une action particulière.

Cela suit toujours une logique de « SiAlors… ».

C’est à dire par exemple que mon matin ressemble à ceci :

Phase 1

L’application Sleep Cycle suit mon sommeil sur mon Apple Watch.

Lorsqu’elle détecte que je quitte une phase de sommeil profond et que je n’ai plus le temps de faire un cycle de sommeil complet avant l’heure de mon alarme, elle lancera une commande vers mes ampoules Philips Hue.

L’ampoule de ma table de chevet va donc s’allumer progressivement pour simuler un lever de soleil.

Phase 2

Une fois arrivé au moment idéal pour me réveiller dans de bonnes conditions, mon Apple Watch va « vibrer » (ça ressemble plus à un tapotement sur le poignet, c’est beaucoup plus agréable qu’une simple vibration), et je devrai acquitter mon alarme.

L’action de couper cette alarme sert de déclencheur à la phase suivante. Les lumières de la salle de bain vont s’allumer dans mes couleurs préférées (évidemment ma compagne ne les aime pas, sinon ce n’est pas drôle).

Phase 3

Ma lampe de chevet se coupe au moment où je me lève, pour ne pas réveiller ma compagne. Cette action est déclenchée par mon capteur de sommeil Withings Sleep Analyzer, que j’avais acheté avant l’Apple Watch.

En plus d’analyser la qualité de mon sommeil, et de détecter de potentiels problèmes de santé, elle envoie une requête à mon ampoule Philips Hue via le service IFTTT, qui est :

SI il est entre 7 et 9 heures du matin ET que le mouvement du levé est détecté, ALORS éteindre l’ampoule « Philips Hue Color Lampe de Chevet Denis ».

Phase 4

Après un passage rapide dans la salle de bain où je mets mon Apple Watch charger, je me dirige dans la cuisine, un détecteur de mouvement allume la lumière du Hall d’entrée, puis un autre détecteur allume les 5 spots de la cuisine. Ils s’éteindront automatiquement après 3 minutes d’inactivité.

Phase Bonus

Celle-ci a lieu en parallèle : à partir de 7 h 30, mon thermostat connecté Tado° chauffe la salle de bain, afin qu’elle soit aux alentours de 22 degrés lorsque je souhaite l’utiliser. Il se remettra aux alentours de 20 degrés pendant la journée, et de 18 degrés en soirée.

Si personne n’est présent dans la maison, la température demandée tombe à 16 degrés ;

Amazon Alexa

Bien. Pour ma part, on pourrait presque s’arrêter là. Sauf qu’il y a quelques petites actions du quotidien qui réclament quelque chose de plus. Du contrôle vocal.

Siri permet beaucoup de choses, mais il ne permet pas de contrôler les appareils qui ne sont pas connectés à Homekit.

La certification Apple coûte cher. Très cher. Dès lors, certains appareils ne s’encombrent pas de ça, et se contentent de leurs applications propres. Ces appareils ne m’intéressent pas.

Par contre, lorsqu’ils font l’effort de développer une « skill » Alexa, là je peux être client. En plus de proposer un contrôle via l’application Amazon Alexa de votre smartphone, ils proposent surtout le contrôle vocal.

Dès lors, l’écosystème Sonos qui propose d’être connecté à Amazon Alexa (ou à Google Assistant ! Votre choix !) nous sers de ciment pour faire tenir notre maison connectée.

Notre barre de son Sonos Beam, reliée à la télé intègre donc Amazon Alexa et permet de contrôler toute la maison depuis la cuisine, ou le salon, et même depuis le hall. Pour la chambre, nous avons l’enceinte Sonos One qui fait le même office. Enfin, un Amazon Echo Dot complète la famille dans la salle de bain.

Apple Homepod mini

Et pour le bureau ? J’utilise principalement Siri sur mon Apple Watch ou mon iPhone. Mais un nouvel appareil me rend très curieux ! Le Homepod mini d’Apple.

Son prix le rend bien plus accessible, et je pense qu’il fera prochainement son apparition dans mon bureau ! Peut-être également dans la chambre à coucher, et la salle de bain.

Mais le salon restera le domaine d’Alexa, car aucun système audio n’intègre Siri actuellement, et l’équipement Sonos remplit parfaitement son office ! De plus j’ai besoin d’Alexa pour une fonction précise…

Routines Alexa

Au final, ce n’est qu’une automatisation de plus. Mais le déclencheur est désormais vocal. Bien qu’il soit possible de faire pareil avec Siri, un seul appareil me pousse à rester copain avec Amazon : notre aspirateur !

Nous avons un aspirateur Robot (Eufy Robovac 15C), et il n’est absolument pas compatible avec Apple Homekit. À ma connaissance, aucun aspirateur ne l’est d’ailleurs, et surtout pas aux budgets que je peux y accorder pour l’instant.

Dès lors, cette phrase seule me retient chez Amazon :

Alexa, je sors.

Ce déclencheur éteindra toutes les lumières de la maison, et lancera l’aspirateur. Je pourrais également définir la température de la maison, mais je préfère laisser la géolocalisation de nos smartphones s’en charger.

Il existe des solutions telles que HOOBS pour servir de passerelle et de permettre aux appareils non compatibles Homekit de le devenir. Mais son coût me freine pour l’instant, car je n’en ai pas le besoin absolu.

Liste des appareils

Nous avons grosso modo fait le tour. Il y a bien d’autres possibilités d’automatisations, dont certaines que j’utilise régulièrement. Mais je ne veux pas gonfler un article déjà bien long.

J’y reviendrai probablement plus tard, notamment dans l’article sur les Raccourcis (Apple Shortcuts) que je rédigerai prochainement.

En attendant, voici la liste des appareils connectés que l’on utilise, répartis par pièces ! Les liens (affiliés) vous renvoient tous vers leur fiche produit Amazon, et leurs prix actuels.

Salon

Cuisine

Bureau

Chambre

Hall

Salle de bain

Toilettes

Ponts & Appareils mobiles

Des questions ?

En bonus, voici une petite liste des questions que l’on me pose régulièrement sur le sujet. Cette liste peut évidemment évoluer dans le futur !

Est-ce possible de connecter mon appartement ou ma maison que je loue ?

Une question importante. La plupart des « modifications » demandées pour connecter votre maison, ou votre appartement ne demande pas (ou plus) de modifications structurelles de votre bien immobilier.

Pas de saignées, pas de câbles dans tous les sens, et la possibilité de tout remettre en état d’origine lorsque vous quittez les lieux. Pas de soucis à se faire quant à votre garantie locative donc !

Est-ce facile de connecter ma maison ?

Oui. La plupart des appareils sont très faciles à mettre en place, et demandent une maintenance minimale. Les guides fournis, ainsi que les configurations étape par étape dans les applications rendent le tout très accessible au grand public.

Si malgré tout vous deviez rencontrer un souci, Google et Reddit ont probablement déjà répondu à votre question ! Faites une petite recherche.

Denis-Q.S.

Créateur de contenu passionné par les nouveaux médias et la qualité de vie, la découverte du monde du développement personnel et du minimalisme a changé ma vie.

2 thoughts on “Comment connecter sa maison avec Apple Homekit et Amazon Alexa ?

  1. Super article, merci 🙂
    Comment arrives-tu à allumer ton ampoule depuis l’alarme sur sleep cycle de ta watch ? car cela fonctionne que depuis l’iPhone chez moi.

    Sur la phase 2, c’est toujours le réveil de sleep cycle ou une autre alarme ?

    Merci d’avance

    1. Effectivement c’est une petite contrariété, mon astuce est de lancer l’app sur le téléphone, de le laisser dans une autre pièce, et de lancer l’app sur la Watch après.

      Maintenant, ça semble un peu stupide puisque du coup « l’automatisation » de Sleep Cycle se base uniquement sur des heures, et pas sur les données de la Watch…

      Je devrais peut-être tout simplement faire une automatisation des lumières avec l’application « Home » en fait, haha.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *